L’iPad & les jeux, la next next gen ?

hardware_01_20100127.jpg

L’annonce de la semaine, vous n’avez pas pu la manquer: l’iPad. La tablette PC de chez Apple, magnifique mariage entre un iPod Touch XL 3G et un dessous de plat design de chez Ikea. La bête fait rêver les fans de la pomme, rire les fans de la fenêtre et met le doute chez les autres. Parce qu’en 2010 on est obligé de compter Apple dans l’industrie du jeux vidéo depuis la sortie de l’iPod Touch et de l’iPhone. Cette firme a quand même relancé le secteur des jeux sur mobile, devenant un concurrent direct à une DS ou une PSP. Car qui n’a pas un iPhone ? ou plus largement, qui n’a pas un téléphone nouvelle génération tournant sous Android, Windows Mobile et consort ? L’iPad arrive et il va surement changer le train train quotidien de certaines personnes. Pour ou contre ? On voit ça dans la suite.

Techniquement pour une console portable, l’iPad monte la barre très haut: un processeur d’1 GHz, une autonomie de 10 heures, un écran tactile en 1024 par 768, un accéléromètre, un micro, de la HD, un haut parleur + port jack, du wifi et même une connexion 3G ! Vu comme ça on dit “Whoa!”. Le problème c’est que la bête est portable mais pas transportable. Avec un écran de 9,7 pouces il ne faut pas espérer pouvoir mettre l’iPad dans sa poche ou la sortir pour jouer dans le métro. Parce que si vous souhaitez être discret dans les transports en commun, sortir votre iPad à 499$ (jusqu’à 829$ suivant la version) devrait vous déranger un petit peu.

Pourtant l’iPad réserve de bonnes surprises, entre son catalogue d’ebooks et sa compatibilité avec l’app store déjà existant, le nombre de téléchargements possibles est surement de loin le plus important pour un appareil lors de sa sortie. On peut regarder des films, écouter de la musique, lire des livres, surfer sur le net et jouer aux jeux iPod. Mais qui a besoin d’un iPad en plus de son téléphone et de son ordinateur portable ? Dans quelle pièce allons nous nous en servir ?

500x_novapad.jpg 500x_needforspeed.jpg

L’appareil comporte quelques points négatifs qui devraient freiner les joueurs avertis (ne l’ayant pas pris en main je ne peux que donner mon avis sur ce que j’ai pu lire à droite et à gauche). La prise en main difficile, l’appareil est gros et les jeux “FPS” comme N.O.V.A. demanderons de tenir d’une façon assez bizarre l’iPad. La qualité visuelle des jeux est remise en question, agrandir des jeux développés pour une résolution plus faible devrait à priori rendre le jeu laid, heureusement que certains titres comme Need For Speed vont être retravaillés pour l’occasion. On peut donc penser à l’iPad comme une console de salon transportable, pourquoi pas ? Alors que beaucoup de personnes jouent à la PSP ou à la DS chez eux sur un écran réduit qui l’est normalement pour permettre une mobilité accrue de ces périphériques, l’iPad ne viserai tout simplement pas à être utilisée en transport mais simplement chez soi, sur son canapé ou dans son jardin.

Apple pourrait bien avoir enclenché la création d’un nouveau type de joueur: le joueur casual-portable-à la maison (riche). Ou peut être la console parfaite pour les personnes agées, public actuellement visé par la DS XL. Après tout, le périphérique renferme beaucoup d’avantages, et bien que Satoru Iwata le président de Nintendo est dit qu’il ne s’agissait que d’un iPod Touch XL, cet iPad pourrait bien se vendre à quelques exemplaires. Mark Rein le viec-président d’Epic Games est quant à lui convaincu par le nouveau produit d’Apple, ce qui est plutôt bon signe pour l’avenir de celui ci.

Et voila comment un fan de Microsoft, anti-Apple au possible se retrouve à écrire un article positif sur la dernière invention d’Apple. Non je n’achèterai pas l’iPad 1.0 pour plusieurs raisons: je possède un iPod Touch, un téléphone sous Android et une Xbox 360, l’iPad ne me servirai donc pas, mais je pense qu’il pourrait trouver sa place dans quelques foyers.



Fermer
Envoyez le par e-mail